大阪の通販会社・ネットショップから通販物流・倉庫保管なら

Tout et cela n’est nullement donne ou partage reste perdu (proverbe gitan)

日曜日, 9月 4th, 2022 rencontres-thai site de rencontre サイトデフォルト

Tout et cela n’est nullement donne ou partage reste perdu (proverbe gitan)

jeudi 1 juillet 2010

Courbes

“Mes hypocrites votre paraissent des plus dangereux de tous les mechants, parce qu’ils ont l’air bon et que l’on ne se mefie nullement d’eux. “Pamphile Lemay Extrait de Picounoc le maudit

“Les hypocrites, comme nos abeilles, ont le miel a la bouche et l’aiguillon cache. ” Jacques Delille

“Hypocrite. Celui qui, professant cГ©libataires thaГЇs des vertus Afin de lesquelles il n’a aucun respect, en retire l’avantage d’avoir l’air de devenir ce qu’il meprise.” Ambrose Bierce Extrait de Le dictionnaire du diable

Courbe et ettetteCourbette

Je n’aime pas les courbettes ! Pour i§a, il va falloir se plier. J’ai le dos fragile. Je prefere dire d’un trait bien ce que j’imagine plutot que d’avoir a me courber en 2 Afin de cirer des pompes ! Aller jusqu’aux godasses au risque de se taper un lumbago, tres peu i  mon sens ! Pas besoin de constater de pres qu’il y a une gadoue, une merdasse et d’autres miasmes colles aux semelles, du haut de les 1m52 j’suis suffisamment pres du sol Afin de m’imaginer le pire ! Constater serait beaucoup trop affligeant, l’envisager, le deviner c’est deja beaucoup suffisant ! Grand beaucoup un fasse ceux qui ferment bien le temps leurs gueules par lachete et paresse, mais qui seront assez souples pour faire la reverence a tout va. Je les degote ridicules ! On dirait des petits rats de l’opera a la fin tout d’un spectacle de danse. Mais, de gros poilus en tutu, des petasses en tulle rose bonbon, c’est tout simplement grotesque. Au moment oi? je fais un compliment Cela reste sincere, mais avec ailleurs ca ne m’empeche nullement d’envoyer balader 1 homo-sapiens en manque d’arguments, ou retourne en flagrant delit de mensonge. Des mots j’en ai Afin de remettre a leurs places ceux qui croient detenir une verite quand ce n’est pas J’ai verite a leurs yeux, et croyez moi, y’en a jamais qu’un peu ! Dans certaines circonstances cela sort ma bouche peut i?tre un torrent reellement puissant qui devaste bien sur le passage. Ceux qui se croient malins en sortant des inepties plus enormes qu’eux a ce sujet, ou qui paraissent surs d’eux et qui degueulent des tirades mielleuses l’ensemble de faites n’ont qu’a bien se tenir en la presence. Quant a ceux qui ont des vestes reversibles, qui donnent raison au dernier qui a parle, ils me donnent carrement la nausee. Habituellement, une ou deux mauvaises seances suffisent afin que j’appuie sur le bouton “eject”. Nullement besoin des morpions, j’ai si»rement assez d’acariens dans mon matelas pour avoir a m’encombrer d’autres parasites dans mon quotidien ! De toute maniere, ils auront excellent dire, la sincerite, la pure, est detectable, la franchise, surtout concernant denoncer et cela ne va gui?re, reste egalement fort reconnaissable. Ces hypocrites arrivent a gruger deux personnes naives, ou satisfaites de denicher aussi hypocrites qu’elles, ou encore heureuses de tomber sur quelqu’un qui va dans leur sens, mais quand ces memes fourbes tombent sur des garcons, ou de filles comme moi, qu’ils seront commande a defaut, qu’ils n’ont plus de repondant, ils fuient. Ils font beaucoup. Ils ont aussi interet a arpenter tres vite ! Ils font tout afin d’effectuer croire a toutes les autres et meme a eux memes que leurs mensonges seront benefiques. J’en connais meme qui seront maries, qui sont au pite devant leurs dames, qui font chambre a part depuis des annees, qui ne se genent pas pour aller voir ailleurs, qui donnent une image de leurs epouses tres minimum flatteuse, mais qui continuent a crier haut et tri?s a qui veulent l’entendre, qu’ils aiment leurs legitimes ! Personnellement, je trouve cela a vomir. On a beau affirmer, y compris a soi meme que celui-ci ne faudrait nullement juger autrui, n’importe qui a toujours un avis concernant quelqu’un. Sauf que celui-ci y en a qui osent penser les choses En outre depuis les autres, les mielleux, les merdeux, nos peteux.

Choisis ton camp camarade !

Photos et texte de Mathilde Primavera.